Le management de transition : quand et pour quoi ?

Le management de transition est devenu aujourd’hui une pratique courante. Et pourtant, beaucoup d’entreprises en ignorent encore les grandes lignes. Avant de pouvoir tirer parti de celui-ci, il est important d’en comprendre le principe et d’identifier les situations venant à solliciter un cabinet management de transition.

Définition du management de transition

Le management de transition définit un procédé qui consiste à ce qu’une tierce personne prenne la tête de la société afin d’en optimiser la performance. Cette personne en charge de diriger l’entreprise pendant un laps de temps déterminé se présente comme étant le manager de transition. Il s’agit d’un cadre dirigeant externe à l’entreprise de haut niveau et ayant préalablement une large expérience en tant que tel. En d’autres termes, le management de transition constitue la méthode suivant laquelle, un manager de transition est engagé pour jouer le rôle de dirigeant par intérim, afin de débloquer une situation managériale critique. Afin de pallier un déficit de management, il devra agir sur trois axes : la gestion de crise, la restructuration de l’entreprise et le développement des activités.

Le management de transition représente une solution qui vise à remettre en marche, à développer et à optimiser les activités au sein d’une entreprise. On fait appel à un manager de transition pour déterminer la nature d’une crise dans la société, pour en trouver une solution, pour mettre en place ladite solution et pour veiller à ce qu’elle reste durable.

Afin de dénicher le meilleur profil, il convient de contacter un cabinet management de transition. Ce partenaire est le plus apte à présenter le manager adéquat aux besoins d’une enseigne.

Processus d’intervention du management de transition au sein d’une entreprise

Faire appel à un manager d’entreprise ne présente rien de hasardeux. Le management de transition prend place afin de bénéficier d’une intervention rapide, efficace et durable pour résoudre un problème bien défini. Sa mission a donc été préalablement déterminée.

C’est une personne qui se trouvera de suite opérationnelle, elle analyse aussi méticuleusement et rapidement que possible la gestion de l’entreprise pour déceler le problème et agir au sein de celle-ci. À l’issue de ce travail, le manager de transition est en mesure de déterminer les enjeux et présenter les angles d’attaque à toute l’équipe de l’entreprise.

Son intervention restant ponctuelle, le manager de transition n’est donc pas un salarié au sein de l’entreprise. Il représente véritablement une ressource externe, laquelle va faire profiter à la société de son expertise et son savoir-faire jusqu’à ce que la crise s’estompe. Bien entendu, un directeur de mission viendra encadrer ces interventions. Ce directeur de mission avec le manager mettra au point tous les mois les interventions qui ont déjà été entreprises avec la société cliente.

Finalement, lorsque la mission sera achevée et uniquement à la fin de cette dernière, le manager pourra quitter la direction de l’entreprise. Il devra informer l’ensemble du corps employé du futur dirigeant qui prendra sa place et participer à son intégration.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *